mobile

LE 29/04/2018 / Techniques / Choses vues...

SAINT- FLOUR / contournement / NGE

retour
(11)    (173)
PARTAGER :  

Les travaux du contournement de SAINT-FLOUR, dans le CANTAL, ont débuté. C'est le groupe NGE qui réalise ce projet en PPP.


Planèze : Nom féminin. Plateau de Basalte volcanique limité par des vallées convergentes. Voir def. ici.

Au dessus, dans les airs : Le milan Royal est très présent à SAINT-FLOUR, de très nombreux spécimen sur le chantier lui même et en général sur la planèze de SAINT FLOUR très connue des ornithologues




Sur les prairies traversées :  L'orchydée sauvage comme l'orchis Mascula, des pissenlits...narcisses et jonquilles. Rien de  rare en vérité.




Des travaux préliminaires limités de déforestation et de mise en oeuvre de clôtures pour l'emprise du chantier ont eu lieu.

Ici tout près du GR4 :




L' INRAP mène avant les travaux de terrassement pleine masse des fouilles préventives afin de localiser, identifier, classifier des vestiges retrouvés sur l'emprise même du chantier.


Ci-dessous : délimitation à la bombe d'un '' drain vertical '' réalisé il y a plusieurs centaines d'années sur ce versant du massif ''argileux''.



 
Les zones de fouilles préventives sont des rectangles qui représentent environ 10% de la surface totale d'emprise. Ensuite des '' terrassements  fins '' à la pelle sont faits pour dégager les zones présentant un intérêt particulier.




Ci-dessus : les fouilles préventives s'arrêtent à l'emprise du chantier, générant une inévitable frustration quand on songe à tout ce qui ne sera jamais découvert quelques mètres à coté, hors emprise ....juste sous le sabot des vaches qui broutent et des orchydées qui poussent !

Ci-dessous : découverte d'une structure très intéressante, probablement un four. Préparation de la photogrammétrie pour une exploitation ultérieure plus fine.



Ci-dessous : préparation des conditions lumineuses de la même zone pour les prises de photo photogrammétriques.








Le temps est compté, il faudra laisser place aux engins de Terrassement...




Toutes les '' découvertes'' seront scrupuleusement répertoriées puis conservées. Les zones de fouilles font l'objet d'une représentation précise pour une étude ultérieure.



Ensuite il sera trop tard pour aller investiguer puisque les chevaux mécaniques vont déplacer des volumes conséquents de matériaux pour réaliser des remblais techniques et le profil en long du projet.


Un grand merci à M HOUDUSSE, Archéologue INRAP, responsable de travaux INRAP sur ce chantier.



__________________________________
Richard L
contact@ancieniutegletons.fr
 

Lien(s) associé(s)



Veuillez tourner votre appareil.