mobile

LE 22/03/2022 / Entreprise partenaire

BAC STI 2D + IUT Egletons + INSA en alternance chez DIADES

retour
(4)    (784)
PARTAGER :  

Firmin PEYRIE, Alternant ingénieur attaché d’études, Setec Diadès


Après l'obtention de mon baccalauréat technologique STI 2D (option de spécialité architecture et construction), j’ai intégré en 2017 l'IUT Génie-civil d'Egletons. Ce choix post-bac me semblait le plus approprié avec la possibilité d'avoir différentes perspectives à l'issue du DUT, et cela s’est confirmé à l'obtention du diplôme !
 
Lors de la seconde année du DUT, j'ai réalisé un stage dans un bureau d'études réalisant des inspections et de la maîtrise d'œuvre sur des ouvrages d'art existants. Ce stage a été une véritable révélation et m'a conforté dans mon choix de poursuivre dans le secteur de la durabilité et de la maintenance des structures.



Le pont du GARRIT dans le département de la Dordogne – Le 1er ouvrage dont j’ai fait l’inspection au sein de Setec Diadès




Inspection du viaduc d’accès du Pont de Tancarville à l’été 2020



Les ouvrages d'art existants et plus généralement les structures de génie-civil en France sont vieillissantes et se dégradent en subissant les effets du temps ou encore l'augmentation des charges d'exploitation. Par les enjeux économiques et depuis peu les enjeux environnementaux, il n'est plus concevable de déconstruire un ouvrage et d'en reconstruire un neuf à la place. La prolongation de la durée de vie et la réparation des ouvrages existants sont donc essentielles. Par ailleurs, les enjeux et les contraintes des projets de réparation diffèrent des projets de construction neufs principalement dictés par les enjeux financiers et le délai de réalisation avec, par exemple, la prise en compte des aspects patrimoniaux, des contraintes d'exploitation ou encore l’adaptation à l'ouvrage existant et son environnement. Toutes ces contraintes complexifient l'ensemble des projets et ce même si les travaux sont techniquement simples en réalisation ou d'un faible montant financier.
 
La durabilité et la maintenance des structures sont peu enseignées dans les écoles de techniciens et d'ingénieurs, il existe néanmoins le master IMRO au sein de la FST de Limoges et enseigné dans les mêmes locaux que l'IUT.

Cependant, après 5 années passées à Egletons (3 ans en internat au lycée Pierre Caraminot suivi de 2 ans à l'IUT) j'avais envie de changer d'air. De même, je souhaitais approfondir mes compétences et mes connaissances en calcul de structure et j'ai donc fait le choix de poursuivre mes études en école d'ingénieur.
 



Avant-projet de réparation d’un ouvrage dans le département du TARN


Avant-projet de réparation d’un ouvrage dans le département du TARN




Ainsi, en septembre 2019, j'ai intégré l'INSA Toulouse dans la formation d'ingénieur par apprentissage avec, pour entreprise d'accueil, la société Setec Diadès. Setec Diadès est une société spécialisée dans le diagnostic et l'ingénierie de la durabilité des structures de génie-civil. Les principales missions réalisées par la société sont l'assistance à la maîtrise d'ouvrage avec notamment les visites et inspections d'ouvrages ou encore les recalculs et diagnostics, ainsi que la maîtrise d'œuvre études et travaux de projet de réparation.

Durant la dernière année de formation (2021-2022), j'ai réalisé un double diplôme en partenariat avec l'université de Toulouse : master II ID-RIMS (Ingénierie de la Durabilité - Recherche et Innovation en Matériaux des Structures). Ce master complémentaire à la formation d'ingénieur est en grande partie axé sur les matériaux des structures et vise notamment à développer des compétences dans le diagnostic des ouvrages existants ainsi que le développement et la recherche de matériaux durables et répondant aux problématiques générées par les matériaux de construction (fluage, retrait, corrosion des armatures).
 


L'apprentissage s'est révélé être un parfait compromis. J'ai pu acquérir et solidifier des connaissances théoriques au sein de l'école puis les appliquer au sein de l'entreprise. De même, l'alternance m'a permis d'acquérir des compétences qui ne s'assimilent que sur le terrain avec l'expérience, c'est notamment le cas de la fonction de maître d'œuvre en phase travaux. Réaliser une alternance est une formidable opportunité et l'expérience acquise durant l'apprentissage est décuplée. Durant les 3 années d'alternance, qui vont s'achever en septembre 2022, j'ai plus eu la sensation d'avoir été un technicien ou un ingénieur avec ponctuellement des périodes de formation plutôt que d'avoir suivi un cursus universitaire aboutissant à l'obtention d'un diplôme.
 
Ce que j'affectionne particulièrement aujourd'hui dans mon travail de futur ingénieur est l'absence de monotonie dans les tâches réalisées quotidiennement. Aucune journée n'est parfaitement identique pour quiconque, mais dans le cas présent chaque projet concernant un ouvrage existant est différent que ce soit par le type d'ouvrage étudié, le règlement de calcul et de charges avec lequel il a été dimensionné ou encore sa localisation et les enjeux locaux liés à celle-ci. J'effectue actuellement des rotations offshores sur une barge pétrolière en béton précontraint située au large du CONGO et pour lesquelles les enjeux et les conditions de travaux sont bien différentes de nos projets en France !
 



Barge NKOSSA en béton précontraint




Barge NKOSSA en béton précontraint


____________________________________________________
Firmin PEYRIE / IUT EGLETONS 2017-2019

Lien(s) associé(s)



Veuillez tourner votre appareil.