mobile

LE 10/03/2018 / La vie de l'IUT...à l'IUT et ailleurs

4 L trophy 2018 / Tanguy et Thomas sont de retour

retour
(4)    (397)
PARTAGER :  

Tanguy DELOLMEet Thomas RODIER avaient préapré le périple depuis leur arrivée à l'IUT en Septembre 2017. Récit :

_________________________________________________________________________________________

Cela, fait maintenant une semaine que nous sommes rentrés, et nous nous rendons compte de l’incroyable aventure que nous avons vécue. Il faudrait des heures pour tout raconter.

__________________Départ d'Egletons sous la neige en Février !





Pour faire court, nous avons parcouru 5900 km en 15 jours ; de la neige d’Egletons au sable de Merzouga, en passant des +28 degrés du désert aux -8 degrés de Bordeaux, que ce soient les pistes, les autoroutes ou bien la dépanneuse, notre 4L aura tout vu.



Malgré quelques pépins mécaniques qui font partie de l’aventure, nous avons réussi à apporter tous les dons de matériel scolaire et sportif, à l’association Les Enfants du Désert. Ce périple nous a permis de découvrir de magnifiques paysages à travers l’Atlas, les zones désertiques et les différentes villes du Maroc.




Le 4L Trophy est superbe aventure faite de solidarité, de rencontres et de fatigue ; les Oueds (bacs à sables) aident à tout cela, mais encore une fois l’esprit Trophy a permis à tout le monde d’avancer. De plus, cette année, les Trophystes ont transmis plus de 36 000 €, qui vont permettre la construction de 3 nouvelles écoles dans le désert marocain.





Un grand merci à l’organisation, et tout particulièrement aux mécanos, qui sont bénévoles et qui ont travaillés toutes les nuits, (jusqu’au petit matin certains jours) pour que nos 1300 4L puissent continuer leur route.

Encore une fois MERCI, à nos sponsors, à nos familles, à nos amis, et à toutes les personnes qui nous ont aidés de près ou de loin, mais surtout MERCI aux étudiants de l’IUT GIM de Tulles pour avoir préparé notre bolide et sans lesquels rien n’aurait été possible.


Vu au Maroc :




Il est difficile de résumer cette aventure car comme on dit souvent « Le 4L Trophy ne se raconte pas, il se vit. »




Thomas RODIER

Lien(s) associé(s)



Veuillez tourner votre appareil.