mobile

LE 20/01/2019 / Des métiers...d'hommes ?

Claire, IUT + ENSAM. Travaux spéciaux chez NGE

retour
(14)    (1224)
PARTAGER :  

Des métiers d'Hommes ?  Témoignage de Claire B.



BAC S SVT + IUT EGLETONS + Alternance ENSAM  avec  NGE.


Issue d’une filière scientifique SVT, j’ai obtenu mon baccalauréat en juin 2016. Les hasards de Postbac ont fait que j’ai « atterri » à Egletons en IUT Génie Civil et Construction Durable. Ce n’était pas vraiment mon premier choix, je souhaitais alors devenir architecte. Mais optimiste, je me suis d’abord dit qu’Egletons serait un tremplin, et me permettrait d’acquérir de solides bases techniques avant de pouvoir imaginer et concevoir des bâtiments d’envergure.




J’ai réalisé mon stage de première année dans une équipe de canalisations au sein d’une entreprise de travaux publics. Ce mois entier en tant qu’ouvrière m’a permis de véritablement découvrir les réalités du chantier : ouvrir des tranchées, poser des canalisations, refermer les tranchées, prendre le râteau pour niveler une surface, poser des bordures, faire du béton. Finalement, une femme est totalement capable de le faire : il suffit d’avoir l’envie. Au départ, j’avais quelques hésitations à propos de mon statut, étant une fille, qui plus est encore étudiante, je ne savais pas à quoi m’attendre. Pourtant les ouvriers et mon chef de chantier ont tout fait pour que je me sente bien et que je puisse apprendre avec eux. Ce fût une très bonne expérience !





Le groupe NGE a aidé  financièrement 4 étudiants de l'IUT pour aller effectuer leur Stage + PFE dans le BALAKANS avec le secours populaire de PARIS.

Détails de leur périple en stage et PFE.



Durant cette deuxième année j’ai allié deux projets : celui de trouver une entreprise acceptant de me prendre en alternance et celui du projet humanitaire proposé par l’IUT. Depuis plusieurs années, il existe un partenariat entre l’IUT et le Secours Populaire Français. Chaque promotion voit 3 à 4 étudiants partir en Bosnie-Herzégovine et en Serbie pour un projet humanitaire, qui regroupe le stage de deuxième année et le projet de fin d’études prévus dans le programme national. J’ai eu la chance d’être sélectionnée pour cette aventure, et d’ainsi assouvir mon besoin de découverte. Nos missions sur place consistent à proposer des solutions techniques réalisables d’un point de vue financier aux autorités locales sur des projets qu’ils nous confient (restauration de bâtiments publics, aménagement extérieur, …).  Relevés + Plans + Devis quantitatif estimatif.

Avec trois de mes camarades, hommes bien sûr, nous avons découvert des personnes extraordinaires, qui nous ont accueillis comme leur propre famille. Cette expérience fût aussi bien enrichissante sur le plan technique, que sur le plan humain. Cela m’a permis de comprendre que le monde du génie civil est très grand, et que de très belles opportunités peuvent s’offrir à nous avec un peu de motivation.




En plus de cette formidable aventure, et en parallèle des cours prévus sur l’emploi du temps, j’ai cherché et trouvé une entreprise qui acceptait de me prendre en alternance pour les 3 années suivantes durant mon cursus ingénieur. Ainsi, en septembre, j’intégrerai le filiale NGE FONDATIONS, sur l’agence de Rodez. Des rendez-vous et des entretiens m’ont permis de décrocher la place que je souhaitais avoir. J’intégrerai également l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts et Métiers à Aix en Provence. En une seule année, j’ai beaucoup appris sur moi, j’ai réalisé toutes mes envies.




Etre une femme dans le milieu du génie civil est, je peux le dire, une fierté. Chaque jour est un nouveau défi. Le jeu est de montrer qu’une femme peut tout à fait évoluer dans ce monde masculin. Egletons est la meilleure des écoles pour cela.
Suivez vos envies, et laissez les stéréotypes de côtés !

___________________
Claire BONICEL


 

Lien(s) associé(s)



Veuillez tourner votre appareil.